© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
 Kototama est Kototama...
Il y aurait tant et tant de choses à dire, à écrire sur ce qu'est ou fait Kototama... mais ce ne serait que ma propre expérience, ma propre interprétation au travers des filtres de mon mental.
J'ai été formé par Kototama au travers des enseignements
d'Isabelle Padovani, vous trouverez  sur le lien ci dessous ce qu'est Kototama :
 
http://onsei-do.blogspot.fr/p/kototama.html
 
Je ne vois rien à ajouter sur ma page qui n'est déjà été écrit sur son site mais je peux vous en partager quelques extraits

Pour moi, le meilleur moyen de découvrir comment Kototama s'exprime au travers de soi... C'est la pratique.

"Le Kototama est une pratique du Son qui a été conservée au Japon depuis des millénaires.
En japonais, kototama signifie "mot-âme" ou "esprit du mot" : cet art de la pratique du Son, caché volontairement pendant des millénaires, sous-tendant les mythes du Shinto et conservé sous le sceau du secret dans la famille impériale du Japon, a été dévoilé par l'Empereur Meiji à la fin du XIXeme siècle, et a commencé à être transmis en occident au milieu du XXeme siècle, par Nakazono Sensei.  …

 

…Ces "mots-âmes" n'ont de signification dans aucune langue : ils sont le substrat vibratoire essentiel de toutes les langues et de toute chose. Ainsi, l'intégration du principe de Kototama permet de décoder le sens originel des mots, quelle que soit la langue à laquelle ils appartiennent : Kototama est la source du langage originel...

….Kototama, le chant des "mots-âmes", nous invite à l'écoute de l'Etre, à la présence simple à l'Ici-Maintenant, par la résonance intérieure des sons originels….

 

Par la prononciation des mots-âmes, nous accédons peu à peu à l'espace d'attention silencieuse dans lequel nous percevons notre nature originelle

 

La pratique des mots-âmes peut se faire en voix soufflée, murmurée, parlée, projetée ou chantée.

Aucun apprentissage vocal préalable n'est requis, ni nécessaire pour la pratique de Kototama.
L'accent est porté sur la conscience intérieure, sur le ressenti profond vécu par la personne au moment où elle chante un mot-âme, plus que sur le son émis lui-même. En effet, le son émis est l'expression extérieure de l'état de conscience intérieur vécu par la personne : les kototama sont produits en nous, et se manifestent ensuite par le son.
A ce titre, la pratique de Kototama n'a pas pour objet ni pour objectif de produire des sons "justes" ou "harmonieux", mais de s'ajuster avec son ressenti intérieur, et d'être à l'écoute de ce qu'il exprime, à un instant précis...

…Par la prononciation des mots-âmes, nous accédons peu à peu à l'espace d'attention silencieuse dans lequel nous percevons notre nature originelle...